Sabaudia : histoire, patrimoine, archives des Pays de Savoie
 

Accueil Dossiers Le patrimoine et la littérature Le patrimoine baroque religieux en Savoie et Haute-Savoie

Le patrimoine baroque religieux en Savoie et Haute-Savoie

Auteur : Michèle et Edmond BROCARD
La grande époque baroque se situe en Savoie entre 1650 et 1770. Peu d'architecture civile sinon des profusions d'aménagements de détail, portails, ferronneries sur les hôtels particuliers. Pour les édifices religieux, on "baroquise" à la hâte des églises anciennes aux formes simplistes déterminées par les rigueurs du climat montagnard, sur lesquelles on superpose une architecture feinte qui se confond avec l'architecture réelle. La fin du baroque et l'avènement du néoclassique, vers 1750, coïncident avec la remise en question de la vie monastique. En 1770, tous les grands architectes baroques sont décédés, et les signes de sécularisation que sont les idées de Nature, Raison, Antiquité prennent le dessus. Le temps des Lumières est arrivé. L'art baroque semble de prime abord complexe et multiforme. Il obéit cependant à un ordre établi très rigoureux, aussi codifié par les évêques que l'art dit classique, ce que l'on peut observer en analysant les contrats notariés, ou prix-faits, passés avec les paroisses et les gens de métier.


Haut de page